Quelle moto pour débuter

06/02/2022 Non Par admin

Choisir sa première moto n’est pas une opération très simple. Entre les modèles variés, les caractéristiques techniques et les frais annexes que la moto peut vous coûter, le choix n’est pas très aisé. Pour un début, il est mieux de suivre certains critères de choix. En suivant ces critères, vous avez beaucoup de chances de tomber sur votre moto de rêve.

La puissance de l’engin

Pour un débutant, il n’est pas utile de choisir une machine très puissante qui est dotée d’un couple moteur important. En choisissant un tel engin, la remise de gaz sur le mouillé est délicate.

Cela aura pour effet de créer un patinage au niveau de la roue arrière. Lorsque le conducteur est en ligne droite, ce n’est pas très grave. Néanmoins, lorsque vous faites un virage, il est fort probable que vous ayez une chute.

Une moto puissante présente quand même quelques avantages. En effet, avec un engin doté de cette capacité, vous aurez la possibilité de faire des dépassements rapides sur de petites distances. Les risques de collision avec d’autres véhicules sont réduits.

Avec une moto puissante, vous pourrez donc vous dégager des situations difficiles. Ce n’est pourtant pas une raison pour prendre une moto très puissante. Il faut quand même éviter les motos molles.

Le poids de la moto

Maîtriser une moto lourde n’est pas facile même pour les expérimentés. Pour les débutants, un engin avec une masse très élevée n’est pas un choix avisé pour ceux qui en sont à leur première expérience.

Concrètement, vous devez éviter les motos dont la masse est supérieure à 220 kilos. Lorsque la moto est assez lourde, il devient plus difficile de la manœuvrer à basse vitesse ou à l’arrêt. Vous aurez même du mal à garer votre engin dans les rues ou à y circuler.

Ce n’est pas aussi une raison pour choisir une moto toute légère. Car si le poids de l’engin est trop faible, vous pourrez avoir du mal à ralentir au moment opportun.

De plus, il faut savoir que le poids très faible procure peu d’adhérence. De ce fait, les freins peuvent se bloquer facilement. Ce qui produira des glissades répétées. Ce qu’il faut savoir, c’est que la répartition du poids a un impact majeur sur la facilité que vous aurez à conduire.

Le comportement routier

Chaque moto est unique à cause de ses caractéristiques. La conduite de l’engin variera en fonction de l’équipement, de la surface où vous conduisez (ville, village, montagne) et de la vitesse.

Lorsque vous optez pour une moto survireuse, la moto aura tendance à accentuer dans le virage. Dans ce type de situation, vous allez sentir que la moto plonge à l’intérieur.

En mode sous-vireuse, l’engin refuse le virage. Dans cette situation, la moto va s’écarter de la trajectoire idéale. Pour le mode neutre, vous ne sentirez aucun effet lors d’un virage.

Il est important d’indiquer que les effets indésirables évoqués plus haut peuvent être considérablement réduits par de bons réglages de suspensions et de bons pneus.